Que faire contre les ronflements ? Découvrez les conseils Tempur

Comment arrêter de ronfler?

Lorsque votre conjoint se mue en véritable marteau-piqueur ou en Harley Davidson roulant à toute vitesse sur la route 66, difficile de passer une nuit sereine ! Siffler, tousser, donner des coups de coude ou pincer le gros doigt de pied… Pour empêcher son conjoint de ronfler, toutes les techniques sont alors permises, mais se révèlent bien souvent inefficaces… Alors, que faire contre les ronflements ?

LE RONFLEMENT : FLÉAU D’UNE BONNE NUIT DE SOMMEIL

Le saviez-vous ? Environ 15 millions de Français ronflent chaque nuit ! Si cela ne dérange pas la personne incriminée, ce fléau empêche le conjoint ou la conjointe de plonger dans les bras de Morphée. Ces gênes respiratoires sont dues à une vibration des parties molles des voies aériennes, notamment le voile du palais et le pharynx, lorsqu’il y a relâchement musculaire. L’air s’introduisant dans ces parois rétrécies engendre ces « douces » notes de musique.

Selon les études, les hommes seraient plus touchés par les ronflements, notamment après 50 ans. Jusqu’à 60 décibels, le ronflement est considéré comme normal, mais au-delà, ce fléau commence à devenir intolérable et il convient de trouver des solutions pour limiter les désagréments engendrés.

LES FACTEURS AGGRAVANTS DU RONFLEMENT

Le poids est un facteur de risque pour le ronflement

La surcharge pondérale est la principale cause du ronflement. En effet dans 30 % des cas seulement, les ronfleurs ont un poids normal. Les hommes seraient les premières victimes car la prise de poids se fait en premier lieu au niveau du cou et des hanches. Ainsi entre l’âge de 30 et 50 ans, 60% des ronfleurs sont des hommes.

Qui est le plus touché par le ronflement ?

Cependant les femmes ne sont pas en reste puisque passé 60 ans, les différences entre les deux sexes s’effacent. Avant cet âge, la progestérone, une hormone féminine, joue un rôle protecteur.

La fréquence du ronflement augmente donc avec l’âge. Ce lien est principalement attribuable à la perte du tonus des tissus. Mais la tendance à prendre du poids avec l’âge est également une explication.

Les femmes enceintes sont également un public à risque et ce surtout au 3e trimestre de grossesse. En effet, elles sont environ 40% à ronfler, à cause de la prise de poids qui entraîne un rétrécissement des voies respiratoires.

Enfin, les personnes présentant les caractéristiques physiques suivantes sont également particulièrement touchés :

  • Voile du palais épais,
  • Mâchoire inférieure peu développée,
  • Amygdales volumineuses (notamment les enfants),
  • Cou court,
  • Luette allongée,
  • Cloison du nez déviée

Les autres facteurs de risque

Sachez que l’alcool au dîner est également l’une des causes du ronflement : en effet, sous l’effet sédatif de l’alcool, le palais et la luette se détendent et vibrent au passage de l’air. Le tabagisme fait également partie des facteurs de risque.

Enfin, certains médicaments, comme les somnifères, peuvent causer un relâchement des tissus mous de la gorge et provoquer des ronflements.

Les solutions pour arrêter de ronfler

Avant de passer par la case chirurgie, des astuces et quelques petits gestes du quotidien peuvent couper le sifflet aux ronflements.

Une position idéale pour arrêter de ronfler ?

Si dormir sur le dos est considéré comme la meilleure position par les spécialistes pour éviter les lumbagos, elle est déconseillée pour les personnes sujettes aux ronflements modérés. Pourquoi ? Car la position de la langue, en arrière, offre un plus grand passage de l’air inspiré, permettant d’estomper, voire faire disparaître les ronflements.

Pour éviter de ronfler, le conseil est de se positionner sur le côté et de dormir la tête surélevée.

Les aliments à bannir ou privilégier pour éviter les ronflements

Pour éviter de ronfler il est conseillé de ne pas consommer de boissons à base d’alcool au moins deux heures avant le coucher. Les aliments sont également en cause car manger trop lourd et trop gras avant de dormir favorise le ronflement tout comme les produits laitiers et le lait de soja. S’hydrater correctement tout au long de la journée est important pour éviter que les muqueuses du nez de se dessècher.

Soigner les congestions nasales pour ne plus ronfler

Si vous parvenez à dormir avec le nez bouché, il est fort probable que vous ronflez dans le même temps. En effet, la congestion nasale liée aux rhumes, aux allergies peut limiter le passage de l’air. La conséquence est que l’on respire par la bouche avec le risque de ronfler. La solution pour dégager les narines est de prendre une douche chaude avant de dormir et de se nettoyer régulièrement le nez avec un spray à l’eau de mer.

Une meilleure hygiène de vie atténue le risque de ronfler

Une des solutions pour arrêter de ronfler est de soigner son hygiène de vie.

En effet l’exercice physique et une alimentation équilibrée éviteront le surpoids. Limiter l’alcool et le tabac est excellent pour la santé et pour le volume sonore de la chambre à coucher !

Enfin bien dormir est une des solutions au ronflement puisqu’en cas de fatigue prononcée, le sommeil est plus profond et peut provoquer un relâchement des muscles qui augmente les risques de ronflements.

LE SOMMIER ET L’OREILLER : ALLIÉS ANTI-RONFLEMENTS

En plus de ces quelques gestes quotidiens, une bonne literie permet de réduire les ronflements. En effet : ce désagrément est bien souvent synonyme de mauvais sommeil pour vous et votre conjoint. Tempur dévoile sa gamme de matelas électriques permettant aux corps d’avoir une bonne position afin de limiter les ronflements. En effet, surélever le matelas permettra un alignement de la bouche par rapport à la nuque et les épaules.

Le choix de l’oreiller est tout aussi primordial ! Les oreillers ergonomiques, plaçant la tête dans l’alignement de la colonne vertébrale, permettent une position optimale pour dormir et limitent ainsi les ronflements. Ainsi, ce désagrément ne sera plus source de conflit avec votre conjoint !

 

En synthèse, il existe des solutions pour arrêter de ronfler qui tiennent essentiellement à maintenir une bonne hygiène de vie. Néanmoins lorsque le ronflement n’est plus occasionnel et est notamment dû à un excédent de tissus au fond de la gorge, une opération chirurgicale peut être une solution. L’opération consiste à raccourcir le voile du palais en retirant les tissus en excès, à enlever tout ou partie de la luette et à retirer les amygdales si elles sont obstructives.

A noter également que le ronflement peut être le signe d’un trouble du sommeil plus profond : L’apnée du sommeil. Il convient de consulter un professionnel de santé pour s’en assurer.